• Eduquer son husky

    Eduquer son husky

    L'arrivée d'un chiot sibérian dans un foyer doit être réfléchi et préparé.

    Son éducation, la votre et celle de vos enfants commencent le jour même de son arrivée ou les premieres régles de vie vont être données. Ne négligez pas cette premiére journée.

     

  •  

    L'éducation de votre Sib va commencer le jour de l'arrivée de votre chien à la maison. en effet le Sib est un chien de meute donc un chien dont toute l'éducation se base sur une hiérarchie dans un groupe social. en l'absence d'autres chiens vous allez vous et votre famille, composer cette meute dans laquelle il devra trouver sa place et une fois cette place établie, il va sans cesse chercher ( plus ou moins en fonction de son caractére) à progresser dans cette hiérarchie.

    En tant que maitre de sibérian, vous devez donc rapidement établir les roles de chacun, le votre en tant que dominant, celui de votre conjoint, le rôle de vos enfants et enfin la position de votre chien.

    Avant l'arrivée du chiot chez vous, il est necessaire de lui définir son territoire et la place ou il va manger, boire, se reposer et surtout dormir.

    Votre chiot doit disposer d'un endroit tranquille ou il ne sera pas continuellement géné par des enfants, ne pas le mettre dans un lieu de passage car vous le mettez en position de domination si il peut surveiller (accepter ou refuser) les passages. Il doit rapidement intégrer que cet endroit, tapis ou piéce est son domaine et qu'en dehors de cette zone il  n'est qu'invité avec votre accord.

    Il doit disposer à tout moment d'une gamelle d'eau fraiche mais non froide, un tapis n'est pas obligatoire mais permet l'apprentissage d'un lieu ou il pourra se refugier ou être puni. 

    Vous allez lui présenter l'ensemble de votre maison et de votre jardin et surtout cette piéce qui sera la sienne ou son tapis et sa gamelle d'eau l'attendent déjà ainsi que quelques jouets à mâcher.

    Pas question de lui permettre de monter sur un canapé, sur le lit ni de dormir avec vous. Bien sur vous pouvez décider d'accepter mais sachez que vous le mettez en position de domination sur vous et que si vous acceptez ce sera pour toujours.

    N'oubliez donc pas que votre chien finira par peser entre 24 et 28kg, qu'il aura un jour les pattes sales, que sa période de mue se situe entre Mars et Juillet et qu'il va perdre des poils en touffe et que si la fiévre du Sib vous prend vous finirez avec au minimum un deuxiéme chien.

    Attendez vous à l'entendre gémir la premiére nuit, il vient de perdre sa mére, se retrouve dans un environnement inconnu et va chercher à profiter de votre faiblesse pour vous rejoindre. Restez ferme et imposez lui de dormir sur son tapis. Cette premiére nuit sera l'occasion de commencer une éduction prioritaire....... La propreté de votre chien.

    Si votre chiot arrive à environ 2 mois chez vous il ne peut se retenir d'uriner que deux heures, profitez donc d'un passage toutes les deux heures pour l'inciter à aller faire ses besoins en l'appelant vers l'endroit que vous lui reservez de préférence à l'extérieur. Incitez votre chien à profiter de ce moment pour faire son pipi et ne le rentrez pas immédiatement aprés qu'il ai fait. attendez juste quelques minutes. Félécitez le généreusement.

    Petite régle facile qui varie d'un chien à l'autre....

    2 mois environ 2h de retenue

    3 mois environ 3h  

    4 mois environ 4h

    et ainsi de suite jusqu'à 6h de retenue.

    Sachant que si vous faites l'effort d'être régulier votre chien peut apprendre à vous avertir lorsqu'il veut faire à partir de 3 mois. sacrifiez un peu de votre temps de sommeil les premiers mois et vous serez trés vite définitivement tranquille.

    Pour les gros besoins, il fera systématiquement dans les 10mn qui suivent ses repas.

    Votre chien a fait chez vous (tout à fait normal au début)

    Il y a 2 possibilités:

     Il n'a pas fait devant vous et dans ce cas inutile de le gronder, amenez le dehors (sans le porter) et profitez en pour ramasser et nettoyer avec de l'eau et du vinaigre blanc. (Ne ramassez jamais ses besoins devant lui ou plus tard il risque de manger ses crottes)

      Il vient de faire devant vous, grondez le immédiatement sans brusquerie avec un "Non" ferme et "vilain chien", puis emmenez le dehors le temps de ramasser et de nettoyer hors de sa vue. renouvelez à chaque fois qu'il s'oublie.

    Un Sibérian bien éduquer et bien suivi (quelques semaines d'effort) est capable d'être propre à partir de 3 mois à condition de respecter les temps de retenue en fonction de son âge. (Ne demandez pas à votre Sib de trois mois de se retenir toute une nuit). 

     Eduquer ses enfants.

    Le sibérian est un chien social qui n'est pas considéré comme un chien dangereux pour les enfants, mais il reste tout de même un chien et les morsures de celui ci peuvent s'averer trés graves.

    Quelques régles simple à retenir.

      Il est important d'éduquer votre chiot mais aussi d'éduquer vos enfants à l'arrivé de leur nouveau compagnon.

    C'est un animal vivant et non pas un objet, capable de ressentir la douleur, la peur, l'angoisse et de se défendre si il se sent attaquer.

    Il est donc important derespecter les temps de repos du chiot. L'orsqu'il dort, lorsqu'il mange, lorsqu'il fait une sieste, et d'apprendre à jouer avec lui sous surveillance le temps que le chien s'habitue aux enfants et qu'il accepte son rang social dans la cellule familiale.

    Evitez de mettre le chien en position de domination (sur un lit, sur un canapé, devant une entrée ou un lieu de passage) avec un enfant prés de lui, interdire l'accés à la gamelle aux enfants (qu'elle soit pleine ou vide).

    Gardez en mémoire que si le chien se sent dominant, il a des prérogatives et il va les defendre.

    Chiens des glaces, Gingko et Ganouk

    Partager via Gmail Pin It

    34 commentaires
  • Chiens des glaces

     

    Rappel important:

    On ne donne rien à manger à un chien qui travaille dans les 2 heures qui précédent ou qui suivent un entrainement intensif. (Risque de retournement d'estomac pouvant occasioner la mort du chien). 

     

    Le Sibérian est un chien de taille moyenne mais qui en comparaison mange trés peu, même si certain spécimens sont particuliérement gourmands, ils n'ont besoin que d'une ration quotidienne de 300 grammes.

    Chien de travail par excellence, privilégiez dés le début une nourriture de qualité sous forme de croquettes parfaitement équilibrées à ses besoins. Elles existent en forme Puppy pour les chiots jusqu'à 10 mois avant de passer aux formes adultes ou travail (working) pour les chiens qui se dépensent énormément.

    Répartissez sa portion journaliére en deux ou trois repas suivant la gourmandise de votre chien et vos préférences. Mais essayez de lui donner ses repas à heures fixes.

    Laissez lui son bol à sa disposition entre 10 et 15mn puis retirez le, même si il n'a pas fini sa gamelle il apprendra vite qu'il dispose de ce temps pour manger.

    Rappel important: Le chien mange aprés ses maitres (il est en bas de la hiérarchie), il n'a aucun accés autorisé à table pendant que vous mangez.

     L'idéal : Aprés votre repas, attendez 10mn avant de lui donner à manger

    La nourriture du sibérian

    Rations journaliéres du sibérian husky:

    Chiot de huit semaines (âge d'arrivée à la maison) : 190gr

    Ensuite augmentez la ration de 10 grammes par semaine jusqu'à 300gr

    Soit 9 semaines: 200gr

    10 semaines: 210 grammes

    11 semaines: 220 grammes

    12 semaines: 230 grammes

    13 semaines: 240 grammes

    14 semaines: 250 grammes

    15 semaines: 260 grammes

    16 semaines: 270 grammes

    17 semaines: 280 grammes

    18 semaines: 290 grammes

    19 semaines: 300 grammes jusqu'à 12 mois

    Ensuite adaptez la quantité finale en fonction de la morphologie de votre chien lorsqu'il sera adulte (12 mois) pour maintenir son poids idéal.

    Dans les dix mn qui suivent le repas, faites le sortir pour ses besoins, apprenez à le féléciter lorsqu'il fait mais ne le rentrez pas immédiatement aprés ou il risque d'apprendre à se retenir pour rester plus longtemps dehors.

    Profitez de cet entracte pour jouer un peu avec lui et le caresser que ce moment devienne un moment de confiance. 

    Les compléments alimentaire:

    l'alimentation par croquettes ne nécessite pas de compléments alimentaire, toutefois certains compléments simples peuvent être bénéfiques à la santé de votre chien.

    - La levure de biére sous forme de petits comprimés apporte un plus au niveau du poil (Brillant et douceur). 3 comprimés par jour , 2 fois par semaine à partir de 6 mois.

    - L'huile de colza riche en oméga 3 et 6 est également reconnue pour apporter vigueur et brillant du poil. (1 cuillére à café d'huile dans le repas du matin 3 fois par semaine).

    - Le semoule d'ail est un excellent fongicide, antibiotique et augmente les défense immunitaire de votre chien mais peut s'avérer trés dangereuse en quantité trop forte. elle permet d'éliminer les parasites, puces, tiques et vers. ne donner qu'à partir de 6 mois, sous forme de semoule à raison d'une petite cuillére à café par jour sur la ration du matin pendant 5 jours puis arréter le traitement pendant 1 mois à renouveler chaque mois.

    - Le poisson apporte un excellent complément nutritionnel pour le sibérian. Préférez les poissons sans arrétes du type colin d'alaska que vous pouvez donner directement sous sa forme congelée.  attention ne pas donner directement congelé à un chien qui vient de travailler.

    - Le melon ou extrait de melon est un antistress trés efficace, mais il doit être donné à titre exeptionnel car il est trés sucré tout comme le miel naturel qui favorise les défenses immunitaires. (1 cuillére à café, 1 fois par semaine).

    - L'oeuf (jaune et blanc). Il est lui aussi reconnu pour ses effets vivifiants sur la qualité du poil mais doit être utilisiser à titre exceptionnel (1 fois par semaine) car il peut être mal assimilé par l'estomac de l'animal.

     Tout complément alimentaire ou biscuit de récompense devra être déduit de la ration alimentaire journaliére de votre chien.

    Rappel: Si vous partez en entrainement, votre chien mange 2h00 avant le départ et 2h00 aprés le retour. 

    Partager via Gmail Pin It

    6 commentaires
  •  

    La socialisation du chiot

     Socialiser son chiot, c'est le mettre en position d'affronter les différents évenements, bruits, rencontres qu'il aura l'occasion de faire plus tard.

    La période dite de Socialisation se situe pour le chien entre 8 et 12 semaines, c'est donc dés son arrivée et pour une période de 4 semaines que vous allez devoir vous occuper de socialiser votre chien en le mettant face aux maximum de situations nouvelles possibles.

    Le but et de ne pas avoir un chien adulte peureux, qui stress à chaque bruit ou qui abboie dés qu'il se sent agressé. Plus il aura rencontré de situation durant sa période de socialisation et meiux il affrontera les situations inconues qu'il rencontrera plus tard

     

    Paradoxalement cette période se situe au moment ou il est déconseillé de sortir le chien en attente de ses vaccins à 3 mois. 

      

    Vous allez donc sortir votre chien sur de petits trajets et l’habituer aux différents bruits de son environnement (Voiture, camion, moto, enfants qui jouent, personnes qui parlent devant chez vous, cours de récréation d’école ou sortie d’école) puis vous allez essayer de lui faire rencontrer le maximum d’animal possible tout en le maintenant en toute sécurité. (Chats, chiens, rat, cheval, vache, canard, pigeon etc…..) et vous allez également le mettre en présence des humains (jeunes, personnes âgées, personnes de couleur, personne handicapée en fauteuil roulant par ex, postiers, gendarmes, policiers, agent EDF ou  de travaux public pour l’habituer aux uniformes.

      

     N’hésitez pas à aborder les gens en leur demandant de caresser votre chiot si ils sont d’accord bien sur et en leur indiquant que vous êtes en train de le socialiser.

      

     A cet âge il va baser sa réaction, son stress , ses peurs sur votre réaction, ne cherchez jamais à le calmer, restez simplement calme vous même , ne lui parlez pas il doit simplement voir que chaque situation est normale et il copiera ses réactions sur les votre.

      

     Lorsque vous croisez un engin bruyant, avancez normalement sans caresser votre chiot qui risque de mal interpréter ce geste. Profitez d’une sortie d’école pour aller vous asseoir avec votre chiot pour qu’il puisse s’habituer aux passages d’enfants, Mais surtout à distance suffisante pour ne pas avoir un groupe d’enfant qui arrive en nombre pour le caresser.

      

     Attention

      

     Eviter de le mettre en position de peur ou de stress avec trop de monde autour de lui, en même temps.

      

     Ne le laissez pas se faire caresser par des enfants qui sont énervés.

      

     Ne le laissez pas marcher seul sur les trottoirs sales tant qu’il n’a pas fait ses vaccins à 3 mois.

      

     Faites lui faire de petits tours autour de chez vous en vous assurant qu’il ne ramasse rien par terre.

      

     Prenez le de temps en temps à bras pour lui présenter un chien non agressif ou un autre animal en sécurité.

      

     Lors d’un orage, ne montrez pas votre stress , restez calme et emmenez votre chien dehors quelques instants sans chercher à le calmer, soyez naturel, calme et détendu votre chiot comprendra qu’il n’y a aucun danger et ne réagira jamais à cette situation.

      

     Plus votre chiot aura assimilé d’expériences positive pendant ces 4 semaines et mieux il se comportera dans sa vie d’adulte.

     

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires
  • Le sur attachement

    Qui n'a jamais vu ces appels à l'aide sur les forums ?

    Mon chien abboie dés que je quitte la maison.

    Mon chien détruit tout lorsque je le laisse seul.

    A ces problémes de chien qui ont un comportement anormal lorsqu'ils se retrouvent seuls, plusieurs paramétres entrent en cause.

    Les problémes des chiens stressés lorsqu'ils se retrouvent seuls

    Les problémes des chiens qui s'ennuient

    Et les problémes des chiens sur attachés qui ne supportent pas d'être séparés de leur(s) maitre(s).

    Au sevrage des chiots donc théoriquement vers 8 semaines leur mére commence normalement à entamer un processus de séparation en ne répondant plus à leurs appels, malheureusement les petits  sont généralement séparés de leur mére avant le début de ce processus et se retrouvent dans leur nouveau foyer ou on leur apporte à nouveau affection et présence. Rapidement le chiot va profiter de cette nouvelle situation pour se mettre en situation de sur attachement et va développer un stress dit de séparation lorsque ses maitres vont sortir.

    Il faut impérativement éviter ce phénoméne en apprenant trés rapidement au chiot qu'il peut se retrouver seul et retrouver ses maitres ensuite.

    il suffit pour cela de prendre l'habitude de laisser votre chiot seul progressivement en effectuant rapidement des petites sorties de quelques minutes puis d'augmenter progressivement la durée de ces sorties.

    Ne pas s'occuper du chiot dans les dix à quinze minutes qui précédent la sortie et ne pas s'occuper de lui dans les dix à quinze minutes qui suivent la rentrée. Une fois ce délai dépassé vous pourrez montrer à votre animal l'affection que vous lui portez, il ne fera plus l'amalgamme entre votre arrivée et les caresses.

    Il est inutile de gronder un animal qui à fait quelques dégats, il ne comprendra pas.

    Pour les chiots qui gémissent ou abboie par excés de stress il existe des diffuseurs de phéromones de chienne (mére) qui appaisent le chien.

    Pour les chiens qui s'ennuient, laissez lui un kong, ou d'autres jouets à machouiller et occupez les plus souvent. La présence d'un autre animal peut réduire le probléme mais peut aussi le doubler...........

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  

    Eduquer son husky

    La rumeur prétend que le Sibérian husky est un animal indressable ??

    C'est totalement faux, c'est l'une des races de chiens parmis les plus intelligentes qui est capable non seulement de comprendre et de respecter des consignes mais qui en plus est capable de prendre des décisions.

    Il est par contre déraisonnable de tenter certains apprentissages comme l'attaque défense au risque d'obtenir un chien difficile qui aura des problémes de comportement. Depuis des milliers d'années cette race est sélectionnée sur un critére de siocabilité et les individus agressifs étaient systématiquement supprimés par les tribus tchouckes.

    Le sibérian n'est pas le petit toutou qui va ramasser la balle et la raméne tranquillement, il est parfaitement capable de le faire mais pour qu'il accepte ce type d'éducation il faut qu'il en ai l'envie. Il ne le fera que parcequ'il aime jouer à ramasser la balle ou alors pour faire plaisir à son maître en qui il a confiance.

    Eduquer un sibérian, c'est avant tout devenir son chef de meute et le seul moyen d'y arriver c'est d'obtenir la confiance de votre compagnon.

    Voici donc les régles de base qui vous permettrons d'obtenir cette confiance indispensable avec un chien nordique.

    Chiens des glaces

    Ne frappez jamais votre Sibérian husky

    Le sibérian ne supporte pas l'injustice, nu punissez jamais votre chien sans motif valable.

    Soyez toujours proche de votre compagnon.

    Respectez son temps de sommeil et ses temps de repas.

    Soyez ferme et régulier dans vos consignes

    Ne criez pas sur votre chien

    Ne changez pas d'avis sur un droit accordé.

    Si il peut monter sur un canapé, c'est un accord définitif.

    Ne succombez pas à ses caprices.

    Soyez plus têtu que lui.

    Soyez calme

    Soyez attentif, il doit sentir que vous surveillez tout mais n'intervenez que lorsqu'il y a danger.

    Conservez toujours le contact pendant le travail, restez concentré sur lui.

    Ne faites jamais souffrir votre chien pendant le travail.

    Travaillez progressivement en laissant des temps de pause, de rafraichissement et si votre chien semble souffrir, arréter immédiatement pour le controler. (Ex ne le forcez pas à courir avec une épine dans la patte, dés le moindre boittement on arréte et on soigne l'animal)

    Rafraichissez le réguliérement.

    Ne permettez jamais à votre chien de grogner sur vous, cet apprentissage doit être fait entre 8 et 10 semaines maxi.

    Le respect du sommeil est impératif mais une fois de tps en tps, prenez le temps de vous asseoir prés de lui pendant qu'il dort et caressez le tranquillement, profitez en pour tater son poil et controler ses pattes en douceur. Il apprendra à vous laisser faire sans se reveiller.

    Le respect du repas est impératif aussi mais prenez le tps une fois par semaine, d'approcher sa gamelle et de faire semblant de controler la nourriture mais sans la retirer ni prendre de nourriture, imposez juste un accés prés de sa gueule sans grognement. Il apprendra à vous laisser approcher sans réagir en vous faisant confiance.

    Cette confiance va s'établir au fil des mois, ne faites rien qui puisse rendre le chien méfiant envers vous, il vous faudra de nombreux mois pour retrouver une confiance perdue.

    Le chien doit apprendre à se reposer sur vous, à dormir profondemment en votre présence et il doit savoir qu'il peut compter sur vous en cas d'incident.

    En cas de bagarre entre plusieurs chiens, n'intervenez pas immédiatement mais restez vigilant pour éviter tout accident. Votre intervention doit par contre arréter immédiatement le combat.

    Relation de confiance avec son sibérian

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •   

    La marche au pied

    3 mois et le travail à la longe commence

     

    Face à une demande importante de conseils sur la manière d’éduquer un Sibérian à la marche au pied ou au rappel, j’ai décidé d’intégrer un nouvel article dans la rubrique Education.

     

    Vouloir éduquer cette race à la marche au pied ou au rappel est un peu contre nature. En effet le Sibérian Husky est un animal habitué depuis des milliers d’années à participer aux migrations et aux chasses du peuple Tchouque sur des distances considérables.

     

    Originaire des plaines Sibériennes, ce chien a migré avec ses éleveurs et traversé le détroit de Béring pour se faire remarquer en Alaska.

     

    C’est un chasseur qui aime parcourir et découvrir un territoire en parcourant de très longues distances. Ce n’est pas vraiment un fugueur mais c’est un véritable explorateur qui n’a aucune conscience de la propriété renfermée et clôturée. Une clôture n’est pour lui qu’un obstacle à franchir pour pouvoir enfin s’exprimer librement.

     

    Il est donc incohérent de laisser vagabonder un sibérian husky surtout à proximité des grandes villes. Bien sur il existe des exceptions et certains individus accepteront la marche tranquille au pied de leur maître et résisteront à l’appel de la forêt mais le risque reste grand de voir un jour le chien suivre un gibier ou une piste sur des dizaines de kms et retrouver cet instinct d’explorateur qui est le sien.

     

    Pour ceux qui désirent tout de même tenter l’aventure du chien libre il est important de démarrer l’éducation de son chiot avant que son esprit de découverte ne s’affirme.

     

    Profitez de cette période ou le chiot vous voie encore comme sa mère et hésite encore à trop s’éloigner. Dés que ses vaccins sont à jour le chiot alors âgé de 3 mois commencera à vouloir découvrir son territoire mais en restant toujours à vue et reviendra de lui-même si il se retrouve isolé. C’est donc un moment de choix pour apprendre le chien au rappel. Profitez de chacun de ses retours vers vous pour l’appeler doucement « Au pied mon chien » et lui offrir dés son arrivée prés de vous une récompense (Caresse, flatterie ou friandise) puis laissez le repartir et renouvelez l’opération à chaque retour. Très vite il va assimilez l’ordre « Au pied » à un retour prés de son maitre. Consigne, qui en plus lui donne droit à une récompense.

     

    Pendant vos courtes marches, laissez votre chien s’éloigner mais toujours en vous donnant une distance dite de sécurité (10 à 15m maximum), au delà de cette distance le chien doit revenir de lui-même. Si vous rencontrez des difficultés à le faire revenir, faites quelques séances d’éduction avec une longe de 15m sur laquelle vous mettez un repère à 10m. Laissez partir votre chien librement, lorsque le repère passe votre main vous rappelez votre chiot. Il revient, tout va bien appelez le et félicitez le dés qu’il arrive à votre hauteur. Dans cet exercice les 5m de réserve permettent à la longe de rester détendue et laisser ainsi  le chien revenir de lui-même sans avoir à le tirer.

     

    Le chien ne revient pas, tirez sans brusqueries sur votre longe pour le ramener doucement à vous en l’appelant. Lorsqu’il arrive à votre hauteur vous le félicitez et le récompensez.

     

    Renouvelez l’exercice pendant plusieurs jours. Il comprendra rapidement ce que vous désirez et vous pourrez faire l’exercice sans la longe.

     

    De temps en temps faites demi tour en gardant un œil discret sur votre chiot, il devra rapidement tourner pour conserver sa distance de sécurité. Lorsque votre chien passe prés de vous prenez l’habitude de laissez votre main frôler son pelage (contact = caresse = il est content).  Utilisez toujours le même ordre pour le rappel ou éventuellement combiner l’ordre verbal avec un son bien reconnaissable (sifflement ou clicker). Nous avons toujours un clicker sur nous lors des sorties pour le rappel  en cas de casse des longes amorties.

     

    Nos chien savent que un click = une récompense. Le click les arrête dans leur course en avant.

     

    Il est important d’éduquer votre chien à toujours avoir un contact visuel ou auditif avec vous, la perte de ce contact devant l’alerter et le faire revenir.

     

    La marche au pied

    Petit moment de liberté

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le mordillement chez le chien

    Nous sommes tous à un moment donné confrontés à un chien qui mordille avec excès. Que ce soit sur des vêtements, des pantoufles ou même la peau ce comportement doit être rapidement inhibé car il peut être assimilé à des morsures.

    Le mordillement est un acte normal et nécessaire chez le chiot. En effet celui ci découvre sa mâchoire, ses dents et doit apprendre à gérer la puissance des celles ci. Il découvre également les différentes matières qu'il peut rencontrer et teste leur dureté grâce à ses dents.

    Au travers des jeux avec sa mère et sa fratrie, il va apprendre à maitriser la force de ses morsures pour ne pas faire mal. Lorsqu'il appuie trop fort, ses frères et sœurs couinent pour lui faire comprendre qu'il ont mal et le chiot régule sa puissance au fil des semaines et il agit de même lorsqu'il est mordu. sa mère joue également un rôle de régulateur en le punissant lorsqu'il presse trop fort avec sa mâchoire soit en lui donnant un coup de museau en avertissement et en le mordant doucement si il ne comprend pas l'avertissement.

    Puis vient le moment de la séparation vers deux mois, certains chiens n'ont pas encore inhibé le mordillement ou la morsure et c'est maintenant aux nouveaux maitres de remplacer l'éducation de la mère et de la fratrie.

    Certains le font naturellement, d'autres prennent les mordillements comme un jeu et parfois même incitent le chien à mordiller voir même à mordre au travers de certains jeux en offrant par exemple leur manche de pull au chiot et en l'incitant à tirer ou en leur donnant une pantoufle. (Ils s'étonneront plus tard de voir leur chien manger les chaussures). Parfois même ils mettent leur main ou leur bras dans la gueule du chiot et les incitent à mordiller pour jouer.

    Le bon comportement consiste à prendre le relai de la mère en régulant le mordillement dés l'arrivée du chiot à la maison. Ne permettez pas le jeu avec des chaussures, des pantoufles ou des objets personnels, si le chiot essai de prendre ce type d'objet un non ferme et remplacez l'objet par un jouet à consistance dure.

    Evitez de lui offrir des jouets de type peluche qui se déchirent facilement, le jour ou la peluche est détruite il se retournera sur ce qui lui ressemble le plus..... vos coussins....

    Jouez avec lui en mettant votre main ou votre bras dans sa gueule mais ne permettez aucune pression, le chien doit apprendre à réguler la pression sur la peau. Il suffit dés que le chien appuie un peu trop de pousser une petit "Aie" et arrêter le jeu.

    Le chiot assimile j'appuie = je fais mal = on ne joue plus.

    Inversement le chien n'appuie pas félicitez le avec "oui bon chien, c'est bien" et continuez à jouer un peu.

    Le chiot assimile Je n'appuie pas = Mon maitre est contant = Il joue avec moi.

    Continuez cette éducation jusqu'à ce que le mordillement soit totalement inhibé.

    Préférez les jouets de type Kong sans en mettre trop à disposition, de plus ces jouets sont incassables (la couleur est fonction de la résistance) et ils permettent de mettre des friandises pour occuper le chien ce qui permettra également l'éducation pour laisser le chien seul à la maison.

    Dés que votre chiot mordille un objet de la maison, un non ferme et on remplace l'objet par son Kong, si il persiste trop à mordiller le Kong on lui enlève et on l'occupe à autre chose. Utiliser par exemple le jouet pour l'éduquer aux "Assis" "Couché" "Pas bougé" etc.... sur des séances de 5mn entre deux et trois mois puis augmentez les durées des séances.

    Habituez votre chiot à des textures différentes: Croquettes, carrés de melon, rondelles de carottes, morceaux de gruyère pour qu'il apprenne à gérer sa mâchoire en fonction des duretés.

    Ne jouez jamais avec votre Sibérian en l'incitant à mordre ou à mordiller ce ne sont pas des chiens de défense encore moins des chiens d'attaque. Leur éducation est uniquement basée sur la préparation au travail des chiens de traineau et le bon comportement à la maison.

     Un mordillement excessif est généralement causé par une mauvaise éducation du Maitre du chiot.

    Partager via Gmail Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique